Il y a maintenant plus d’un an que j’ai repris le travail à temps plein après plus de 10 ans à temps partiel et l’organisation du quotidien n’a pas été si simple… Je crois que le plus dur a été de ne plus du tout avoir de moment à la maison toute seule mais aussi de devoir accepter de déléguer ou revoir mes objectifs à la baisse… Je pensais réussir à garder le même rythme mais mon corps n’a pas suivi, il a fallu lâcher un peu…

Un peu plus d’un an après, j’ai l’impression d’avoir trouvé l’organisation qu’il me fallait et je partage donc quelques conseils avec vous.

Demander de l’aide et répartir les tâches

Impossible de tout gérer seule, la répartition des tâches avec Monsieur Féelyli qui était déjà bien en place a été réajustée : courses, ménage, repassage, linge, trajets pour les enfants… Nous avons pris un calendrier et réparti sur la semaine, chacun faisant en fonction de ses disponibilités. Au début, ce n’était pas si simple car pas toujours fait quand ou comme je l’aurais voulu et puis finalement, je me suis rendu compte que ça fonctionnait très bien.

Ca a été plus difficile d’impliquer les enfants, eux aussi ont bien profité d’une maman à temps partiel pendant de longues années et avaient pris pas mal d’habitudes. Le tableau magnétique des tâches ménagères* de l’Atelier Gigogne nous a bien aidés. L’organisation est simple, claire et efficace grâce aux magnets. Chaque membre du foyer a une couleur de magnets pour se repérer.

Nous avons commencé doucement, les enfants se contentent de mettre ou débarrasser la table, passer l’aspirateur le week-end et on en ajoute un peu pendant les vacances mais cette organisation allège elle aussi la charge mentale et on ne se fâche plus pour savoir qui va venir mettre la table.


Planifier les menus

Plusieurs fois, j’avais tenté de planifier les menus de la semaine et à chaque fois j’avais abandonné… Etant à la maison tôt la plupart du temps, je n’en voyais pas l’intérêt, je gérais très bien les repas. Mais très vite, quand j’ai repris à temps plein, je me suis retrouvé complètement sous l’eau. En septembre, nous avons enchaîné les réunions pour l’école des enfants, pour les activités… et à l’heure de dîner c’était un vrai casse-tête. Alors j’ai ressorti mon tableau Word des menus, j’ai fait mon drive en même temps et là miracle, ce fût un vrai bonheur ! Non seulement on gagnait du temps chaque soir en ayant juste à préparer le repas, mais en plus on faisait des économies (je n’achetais que ce qu’il fallait pour réaliser les recettes des menus de la semaine et pas plein de choses au cas où), mais nous mangions également mieux car les pâtes/ jambon ou pommes de terre surgelées improvisés quand on ne savait plus quoi faire, ce n’était pas toujours top…

Faire du Batchcooking

Je ne le fais pas toutes les semaines mais quand je sais que nous allons rentrer tard, le dimanche je prépare quelques repas d’avance. Je fais par exemple de la soupe, des lasagnes, une quiche, de la semoule, des haricots verts, un cake aux pépites de chocolat, des yaourts maison… Ca me prend environ 1h30/2h avec la vaisselle mais c’est très agréable les jours qui suivent. Le mercredi, je refais quelques plats aussi mais un peu moins. Je suis bien équipée en robots ou autres appareils : yaourtières, robot multifonctions, robot pâtissier, cuiseur vapeur me font gagner énormément de temps. D’ailleurs, je viens de repérer un nouvel appareil qui mélange, fouette, pétrit, pèse, chauffe et cuit … C’est le Cooking Chef XL, il me fait vraiment de l’oeil avec ses recettes guidées étape par étape, la possibilité de filtrer les ingrédients, de recalculer automatiquement en fonction du nombre de convives, je crois que je gagnerais encore plus de temps.

Faire du vide dans les placards

Faire du vide afin que chaque chose soit à sa place permet également d’alléger sa charge mentale. Il y a plusieurs années que j’ai lu La Magie du rangement de Marie Kondo et depuis, je m’y tiens. A chaque vacances, je fais du tri, je donne ou mets en vente ce qui ne nous sert plus, je jette ce qui est usé. Les placards sont allégés, chaque chose a une place bien précise. Plus on possède d’objets, plus on passe de temps à ranger, à faire la poussière sur les bibelots… Quand on désencombre sa maison, on désencombre son esprit en même temps, on se sent plus léger et j’éprouve beaucoup de satisfaction  chaque fois que je fais 4 ou 5 sacs de vêtements ou d’objets qui ne nous servent plus.

Pendre du temps pour soi

Je crois que c’est ce qui a été le plus dur pour moi. Quand on a 3 enfants en 5 ans et demi, on ne sait plus trop ce qu’est avoir du temps et prendre des pauses. Et pourtant c’est essentiel de s’accorder ces moments : lire un livre, boire un thé sans rien faire en même temps quand on rentre du travail, faire du sport, du yoga… Tout simplement lâcher prise sans culpabiliser. C’est quelque chose que j’ai encore beaucoup de mal à faire, mais ça rebooste tellement son énergie que ça vaut le coup de revoir ses priorités et de s’accorder ces moments.

Et vous, vous avez des astuces pour alléger votre charge mentale ?

*produit offert

Article en collaboration

Share Button

2 Comments on Comment j’essaie d’alléger ma charge mentale ?

  1. PetitDiable
    15 novembre 2022 at 13 h 47 min (3 semaines ago)

    Ici en reprenant le travail après mes congés parentaux, on a opté pour une aide ménagère, sinon impossible de s’en sortir.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *