Il y a quelques semaines, on m’a proposé d’être ambassadrice de coeur de l’Association Toutes à l’école et aujourd’hui je voudrais vous en dire un peu plus à ce sujet.

Toutes à l’ école est une association créée par la journaliste Tina Kieffer. Cette association a pour mission de proposer une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées.

cdc0b-Tina-fillettesEn 2006, la première école Happy Chandara, ouvre à 12 km de Phnom Penh au Cambodge et elle accueille aujourd’hui 1090 élèves de l’école primaire à la troisième année de collège.

La mission d’Happy Chandara est d’accompagner les élèves jusqu’à ce qu’elles obtiennent leur premier emploi. Chaque année, près d’une centaine de petites filles démarrent leur scolarité à Happy Chandara.

G-Korganow (23)J’ai eu la chance de rencontrer Tina Kieffer en personne qui nous a parlé de ce projet avec son coeur, nous a montré des photos et une video de la vie à Happy Chandara, ces petites filles m’ont beaucoup touchée et elles a répondu à nos questions.

Pourquoi les filles ?

Sur tous les enfants scolarisés dans le monde, à peine 1/3 sont des filles. Le niveau d’instruction des filles signe le degré de liberté et de démocratie d’un pays.

Pourquoi le Cambodge ?

Ce pays dont 90% de la population a moins de 20 ans a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide des Khmers Rouges. La pauvreté est telle que les parents n’ont souvent pas d’autre issue que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge.

Comment choisit-on les écolières de Happy Chandara ?

Les enfants issues des familles les plus pauvres sont accueillies. Happy Chandara va alors apporter son aide aux familles les plus précaires pour que la scolarisation de leur fille n’entrave pas leur niveau de vie, ces familles sont accompagnées tout au long de l’année par les assistants sociaux de l’école et des paniers alimentaires sont offerts aux familles les plus pauvres.

Quel enseignement reçoivent-elles ?

En complément du programme scolaire khmer, les écolières reçoivent des cours d’informatique, d’anglais, de dessin, de sport…

Il y a également un internat sur place, les petites filles sont totalement prises en charge.

Toutes ˆ l'ŽcoleComment aider l’association Toutes à l’école ?

Le parrainage individuel va permettre de couvrir en partie les frais de scolarité, les soins, les repas, l’aide aux familles.

Les parrains et marraines représentent aujourd’hui 40 % du financement de l’association, le solde étant apporté par les partenariats privés.

Aujourd’hui, cette association a donc besoin de nous, besoin de vous et c’est pour cela que j’ai accepté d’être ambassadrice et de vous en parler.

macaronTAEAssociation Toutes à l’école

19 rue du Calvaire

92210 Saint Cloud

http://www.toutesalecole.org

L’association Toutes à l’école, qui a fondé l’établissement scolaire Happy Chandara au Cambodge, a reçu l’agrément du Comité de la Charte. Ce label, gage de rigueur financière, de gestion désintéressée et de transparence, implique un contrôle régulier des comptes et garantit le bon usage des dons.

 

Share Button

3 Comments on Toutes à l’école : une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées au Cambodge

  1. Madame
    22 mars 2016 at 0 h 27 min (3 ans ago)

    Merci de mettre à l’honneur une si belle association, bravo pour l’engagement des équipes.

    Répondre
  2. Estellecalim
    31 mars 2016 at 15 h 29 min (3 ans ago)

    C’est très beau ce qu’ils font dans cette école. Ils ont parfois du mal à trouver des enseignants je crois, mais c’est un projet magnifique, surtout quand on connait le Cambodge et ses difficultés.

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Toutes à l’école : une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées au Cambodge

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *